Le recrutement à l’ONU

Nicolas Vareilles, Représentant de l’AFFOI à Genève s’est livré une nouvelle fois à l’exercice d’analyse des fiches de recrutement de l’ONU. Si les résultats ne démontrent pas encore l’équilibre entre les deux langues de travail des nations unies (Français et Anglais) il faut cependant remarquer que les principaux indices montrent une tendance positive qui prête à l’optimisme. En effet si l’on compare l’analyse de Février 2012 et celle de Mai 2013 on peut constater que les intitulés de poste exclusivement en anglais sont passés de 59% à 34% et que la proportion de fiches sur lesquelles le français est demandé comme langue obligatoire est passées de 7 à 22 %. Une avancée certes encore insuffisante mais néanmoins source d’optimisme.

Lien vers le rapport

 

2017-02-03T09:35:08+00:00 21 juin 2013|Multilinguisme|