Mot de la Présidente 2015

                                                    

Chères et chers collègues et ami(e)s,

2014. Nouvelle année, nouveaux défis, une seule trame, le socle qui unit les fonctionnaires internationaux français dans un monde que nous voulons plus que jamais ouvert. La diversité n’est pas un obstacle, elle est une opportunité que l’AFIF a saisie en se réunissant en 2013 avec ses compatriotes d’autres nationalités. Aux intérêts communs s’effondrent l’individualisme, à la solidarité et à ce qui est la chance de travailler dans un espace multiculturel et multi-générationnel se meut la volonté d’œuvrer dans le respect qui a toujours été le vôtre de l’espace international.

Rien ne se construit dans l’ignorance du passé, tout s’annihile en occultant la perspective d’avenir. C’est ainsi que je poursuivrai le processus de dynamisation de l’AFIF entamé en 2012 avec le regard maintenu dans le temps vers vous, vous parmi tous. Ainsi nous avons instauré des consultations et pour ce faire j’ai été très attachée à ce que l’AFIF réponde à chacun de vous, à ce que nous traitions chacune de vos demandes. Vos questions sont multiples, vos soucis sont divers. De la proximité que nous avons souhaitée avec vous, nous nous sommes attachés à programmer des conférences sur les sujets majeurs vous concernant : santé, sécurité de la personne, fiscalité. Nos commissions poursuivent leur travail notamment celle concernant le regroupement des JPO, nous avons créé la commission tutoring pour accompagner vos carrières. Parce que d’aucuns ne peut être laissé pour compte, nous avons présenté à la DFI le dossier sur l’aide au retour en France pour les personnes qui perdent leur emploi. Nous vous avons également réuni dans une journée très festive le 18 juin 2013. Je suis attachée et je ne le conçois pas autrement, à maintenir notre action dans la convivialité. Fonctionnaires en activité, retraités, JPO, chacune, chacun de vous est essentiel. Afin de consolider cette action, il est apparu essentiel de refondre le mode de gestion de l’AFIF. Le changement doit être perçu comme une chance, celle de servir la représentation française. La tâche est lourde mais elle n’est pas une contrainte. Beaucoup d’entre vous ont adhéré à l’AFIF et nous les remercions. Nous avons besoin de vous, votre soutien c’est celui qui permet de faire vivre l’association. Certes, nous souffrons d’une pénurie de logistique car nous ne disposons ni de locaux ni de personnel permanent pour assurer la gestion administrative d’une association digne de ce nom. En cela, vos adhésions sont d’une importance majeure pour nous permettre d’envisager de nouveaux moyens de fonctionnement. Je veux d’ailleurs remercier l’AMFIE qui a saisi l’importance de subventionner notre association et c’est ainsi que la création de notre nouveau site web a été pris en charge en partie par eux. Et surtout je veux remercier très chaleureusement les membres du bureau qui ont accompagné ce changement majeur sur les bases qui sont celles de notre engagement. Je veux également saluer tous les bénévoles qui s’impliquent avec pour seule motivation, soutenir son prochain. Nous avons beaucoup de dossiers en cours de gestion, notamment la réforme de l’assurance maladie et la fiscalité qui ont fait l’objet d’une foultitude de questions de votre part. Nous sommes attentifs à ce que les réponses vous soient apportées. Certes j’entends bien que ces dernières n’arrivent pas assez rapidement cependant nous sommes dépendants des instances concernées et nous sommes confiants dans cette transmission d’informations qui vous sont dues.

Je tiens à remercier la mission permanente de la France à Genève en la personne de son Excellence Nicolas Niemtchinow qui soutient sans faille la communauté des fonctionnaires internationaux français à Genève et qui a reçu nombre d’entre vous lors de rencontres conviviales.

Je tiens à remercier tout particulièrement Madame Hélène Conway Mouret, Ministre déléguée auprès des français de l’étranger qui s’est déplacée à Genève pour vous rencontrer et témoigner de son soutien indéfectible à la communauté française à l’international.

Je tiens à remercier la DFI, je veux remercier monsieur Rhida Bouabib, Ambassadeur à la Francophonie, attaché à soutenir l’AFIF dans son action pour le respect du multilinguisme, je veux remercier les associations partenaires, tout particulièrement le groupement du CERN pour sa proximité avec l’AFIF dans les sujets qui nous sont communs, je veux remercier toutes celles et ceux qui sont à nos côtés avec une motivation loyale et sincère. Je remercie tous les fonctionnaires des services des conférences et de la sécurité qui nous répondent toujours avec gentillesse et oeuvrent avec efficacité pour l'organisation de nos événements.
 

Chères et chers collègues, bâtissons ensemble 2014. vous êtes votre propre force, l’AFIF vous accompagne, l’AFIF vous soutient.

Cette nouvelle année, et parce que je prends pour témoignages phares ceux que j’ai souvent reçus, je la souhaite très sincèrement sous le signe du respect entre tous les individus, quel qu’ils soient :

« Il n'existe pas d'autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle « (Pierre Lecomte du Noüy)

 

Martine Thévenot

Présidente

 
 
2016-12-13T16:27:16+00:00 11 février 2014|Nouvelles|